Non classé

Les réseaux sociaux règlent leurs comptes

En 2008 j’ouvrais mon compte Facebook. C’était les joies d’ajouter ses copains de classe, de liker des photos et de raconter des choses super passionnantes sur son quotidien. Oui sauf que ça, c’était avant… comme dirait Krys. 2015 et les réseaux sociaux sont devenus les nouveaux informateurs, j’apprends les nouvelles sur Twitter avant de les voir dans le JT du soir. L’instantané tu connais ? Et bien sur les 3/4 des informations sont négatives, choc, surréalistes ou même fausses. Et avec ça sont arrivés les lynchages public, que ce soit dans des statuts, des tweets ou des commentaires. Chacun y va de son petit avis sur le post précédent.  Si la liberté d’expression est permit, encore heureux, il y a tout de même quelques petites choses qui me chiffonnent toujours un peu. Entre le correct et l’incorrect. On ne reviendra pas sur Charlie, et sur ce qui peut être dit, ou pas dans la presse, le net et le monde. Je pense que le sujet a été vu et revu.
J’observe une mode, qui à ma petite échelle me choc déjà pas mal, oui il m’en faut peu. Exemple de statut/tweet : Brigitte dit : « Impressionnant de voir à quel point certains n’ont plus les pieds sur terre.« . Que peut-on déduire de cette phrase ? Apparemment Brigitte porte un jugement, un avis sur quelque chose qui ne lui plait pas, et je ne reviendrais pas éternellement sur le fait que c’est son droit dans cet article, c’est dit et valable pour le reste. Seulement, c’est une phrase pour dire quoi, exactement ? On ne sait pas de qui, de quoi elle parle. C’est un gros « pfff » lancé sous forme de phrase, qui n’est là que pour « demander » une réaction. « Je ne vous dis pas de quoi je parle, mais venez me poser la question« . Ce genre de statuts ont tendance à m’agacer, car je trouve qu’ils ne servent à rien. Qu’apporte cette phrase aux personnes qui suivent Brigitte ? Rien. A part de l’interrogation, et souvent une moitié de réponse. « Je dis ce que je pense, c’est tout« . Si ce n’est même pas pour expliquer le pourquoi du comment… quel est l’intérêt ? Mais Brigitte serra contente, car X et Y vont se demander de quoi elle parle, et surtout Jacqueline est là pour répliquer « C’est ce que je pense ? Bien d’accord avec toi.« .
Nos profils privés, sont comme son nom l’indique; privés, ou presque (rien n’est privé sur Internet, on le sait). On y poste ce que l’on veut, et si je veux dire « prout » dans un statut. Je le fais. Mais quand on commence à tenir un blog, ou une chaine, on a tendance à être un peu partout à la fois. Twitter, Instagram, Facebook, et j’en passe. Alors sur ces comptes qui ne sont plus privés, mais publics, que vais-je y dire ? Est-ce que j’ai envie, comme Brigitte de laisser ce genre d’énigme aux personnes qui me suivent ? « On voit qui sont les vrais passionnés et les autres.« . Si je poste ceci, quel est mon attente ? Des encouragements ? « Aucun soucis à te faire, on sait que tu l’es » me répondra peut être quelqu’un. « De qui tu parles ? » me demanderont d’autres. Ces gens ont-ils vraiment besoin de connaitre mon avis sur chaque petit détails insignifiant ? Ma réponse est non. Ais-je besoin d’extériorisé ce « pfff » qui ne vise personne directement, mais intérieurement je vois très bien de qui je parle ? Pas en public, non. 
Quelqu’un qui me suit, parce que j’y parle livres, bougies, cocooning, thé et chat n’a pas besoin de lire mes avis sur le comportement des autres. Premièrement parce que je ne m’y attarde pas, chacun est sur Internet pour ses raisons, et les gens n’ont pas forcément besoin de savoir lesquelles. Ensuite parce que je lis déjà tellement de choses négatives, tous les jours, qu’en plus voir des gens émettre des mini-jugement sur des gens ou des choses qu’ils ne connaissent qu’à travers le net, ne m’intéresse pas. C’est dommage de lire ce genre de comportement, quand on voit déjà la merde qu’il y a ailleurs. On se donne encore la peine de vomir sur le voisin qu’on croise aux boites aux lettres de l’immeuble, et avec qui on échange juste un « bonjour », mais « il est certainement imbus de lui-même, y à qu’à voir la manière dont il me salue le matin« . 
A travers cet article je ne dis pas « C’est pas bien, faut pas le faire, berk« . Car encore une fois, chacun est libre. Je donne mon avis sur cette mode de dénoncer quelqu’un/quelque chose, publiquement sur le net, sans même le mentionner. Je comprends que les profils de certains sont comme des défouloirs, on a tous des journées difficiles, et lâcher la pression sur un lieu public, où les gens peuvent venir nous soutenir peut être compréhensible. Mais aujourd’hui, je décide de ne plus le faire. J’ai assez de personnes dans mon entourage proche qui me permettent de me confier de vive voix, ou par message, de des fois critiquer, bref de vider mon sac. Mon Twitter, Facebook ou Instagram sont là pour apporter de la bonne humeur aux gens, du partage et des envies de lecture. Des petits moment du quotidien, sans importance et sans gravités. Et pas des règlements de compte dissimulés.

22 réflexions au sujet de “Les réseaux sociaux règlent leurs comptes”

  1. Je suis assez d'accord avec ton article. Je comprends que l'on écrive des statuts pour engendrer des réactions, mais pourquoi vouloir engendrer de mauvaises réactions et des débats sans queue ni tête, j'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre :/Ah et sinon tu m'as fait beaucoup rire sur le choix des prénoms :p Mes deux tantes du côté de ma maman s'appellent respectivement Brigitte et Jacqueline xD Par contre jamais elles ne s'appuieraient l'une l'autre ^^

    J'aime

  2. Tu a Tres bien parler là Margaud. Je suis totalement d'accord. Je trouve même que les réseaux sociaux prenne une trop grosse place dans la vie des gens. Par exemple il met arriver d'être avec deux amis et au lieu qu'ils se parlent oralement ils se parlaient sir Facebook ou encore sur snap. Je trouve que c'est abuser et que cette c'est bien le monde connecté mais qu'avant on devrait profiter de se que l'on aime.

    J'aime

  3. Ah merci Margaud pour ce post qui résume tellement bien ce que je pense ! Enfin quelqu'un qui partage mon incompréhension devant les réseaux sociaux lorsqu'ils sont utilisés uniquement pour attirer l'attention et non pour partager quelque chose de concret (ce qui, de base, est le but de ceux-ci).Love ❤

    J'aime

  4. Oui, voilà, bien dit ! Et j'ajouterai que l'on se doit de rester correcte et courtoise sur nos blogs et page FB, tous ces défouloirs ne sont guère intéressants. D'autre part, on a envie de trouver autre chose sur les blogs, un peu de rêve, comme les livres, ou l'Art, quelque chose qui nous tire vers le haut, et non pas le contraire. Communiquer c'est bien, mais il faut le faire avec intelligence, proposer un partage. Et ta mise au point fait du bien, je ne suis donc pas seule à espérer la même chose ! lol De toute façon, on attire les personnes dans la même optique que soi, qui a le même langage que soi, sur FB ou sur la blogosphère, il est rare qu'un acharné politique vienne s'inscrire sur le blog d'un fan de ballets classiques lolBelle continuation Margaud !

    J'aime

  5. Généralement ces statuts je ne les regarde même plus, c'est comme s'ils étaient invisibles. De toute manière je ne vais pas sur les réseaux sociaux pour connaitre les avis des gens sur tout et sur rien, mais plus pour suivre des artistes, chaines, blogs, etc.Merci pour cet article intéressant 🙂

    J'aime

  6. Tu vas tout à fait raison, la tournure qu'a pris les réseaux sociaux n'est pas vraiment génial sur certains point. Je l'avais également remarqué, heureusement, je n'ai pas vraiment de problème avec ça pour le moment. 🙂

    J'aime

  7. Merci Margot pour cet article !Ravie de voir que je suis une chaîne d'une jeune femme consciente.Je suis d'accord avec le fait que 3/4 des informations généralistes sont négatives. Et c'est pourquoi je les évite, il y a tellement de bonnes choses à entendre et voir. Et dans le cas où l'information est importante, on peut clairement le savoir assez tôt pour se renseigner en profondeur quand on en éprouve le besoin. Encore merci et bonne soirée.Ps : j'ai envoyé il y a deux minutes un commentaire, mais je n'étais pas connecté sur mon profil, je ne suis pas sûr qu'il est été envoyé. Tu en recevra donc peut-être deux presque identiques.

    J'aime

  8. Coucou Margot,Mille fois d’accord avec toi quant à l’envie de mettre en lumière les merveilles de ce monde, grandes ou petites, celles qui apportent joie, plaisir, amour… et humour (le dernier vital autant que les autres, ô combien !). Et ces merveilles, j’en suis persuadé, nonobstant le prisme médiatique, l’emportent en quantité de beaucoup sur les choses les plus sombres.Les grands esprits se rencontrant, ton propos sur ce sujet me rappelle celui de l’astrophysicien André Brahic (découvreur, entre autre, des anneaux de Neptune) – un type épatant, dont il faut regarder au moins une fois l’une des conférences (il y en a plein en ligne), même si l’on n’est pas passionné d’astronomie –, car lui s’insurge régulièrement contre « les homos tristus » qui noircissent tout, et prône à la place « les homos rigolus » !(Voir un bon résumé de son état d’esprit ici : https://www.youtube.com/watch?v=LVZR0gJftsg ).

    J'aime

  9. Je n'ai jamais posté de statut visé ou non, pour éviter de mettre les gens mal à l'aise et parce que, comme tu le dis si bien, on peut parler de ce genre de choses à nos amis. Mes réseaux sociaux ne sont pas un défouloir. Les \ »coups de gueule\ » ou choses que je partage qui n'ont aucun rapport avec la lecture, c'est plutôt sur quelque chose de général, comme le harcèlement, le racisme, l'homophobie, le sexisme, le féminisme, etc. Par exemple, sur mon profil perso, je poste beaucoup d'articles sur le harcèlement et le féminisme, ça me fait du bien d'extérioriser certaines choses comme ça, mais je ne viens pas pour viser quelqu'un en particulier.

    J'aime

  10. Je suis entièrement d'accord avec toi Margaud (et entièrement désolée, la dernière fois j'avais fait une faute).C'est pour cela que je ne suis pas sur les réseaux sociaux, mais c'est toujours un bonheur de regarder les tiens puisqu'ils ne contiennent pas ce genre de post.

    J'aime

  11. alors là, je te dis chapeau bas Margaud!! J'ai trouvé ton article très bon et bien détaillé. Perso, les réseaux sociaux, c'est pas mon truc, je n'y suis pas, sauf sur Google+ pour partager des concours auxquels je participe souvent…Bref, encore bravo, j'aime bcp ta franchise.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s