Automne, Hiver, Organisation, Printemps, RECETTES, Salé, Sucré

Recettes du dimanche : pancakes et soupe

Il est précieux ce jour. Tout est sur pause, aucun planning, aucune contrainte… Pourtant il y a plusieurs années, et enfant déjà, c’était un jour qui m’angoissait. Nous sommes beaucoup à l’avoir connu, ou le connaître encore, j’étais victime du « blues du dimanche soir ». Cette sensation, vers 17h, que tout est terminé, qu’on a pas assez profité ou encore qu’on a oublié un devoir à rendre pour lundi matin. Parfois ce sont même de franches angoisses qui tapent à la porte, pour nous rappeler que toutes les bonnes choses ont une fin. Alors avec le temps, et l’âge, j’ai décidé (oui, oui « décidé ») qu’il fallait que ce jour soit positif.

Durant mon année de célibat, entre mes 21 et 22 ans, j’ai établi que ce jour, je n’existais pas. Pour personne. Pas ou peu de sorties, sinon en solo, un programme 100% moi sans culpabilité (oops : j’ai oublié les 5 fruits et légumes par jour, grand soleil mais je ne suis pas sorti, la télé a tourné toute la journée, etc). Si cette journée devait être rentabilisée en tant que « pause » autant que ce soit une pause qui me ressemble, non ? Qui me fasse réellement du bien, et pas seulement celle qu’on pense qui nous ferait du bien, aux yeux de on ne sait qui.

A 30 ans maintenant, je suis heureuse d’avoir « conjuré le sort » du dimanche, et accepté le « blues du dimanche soir » (la tristesse, j’en parle un peu ici, mais un article ou une vidéo cachée sur la mélancolie arrivera bientôt, en complément). Et ce qui m’aide beaucoup aujourd’hui ce sont les routines. J’en ai souvent parlé, et celle du dimanche me permet une certaine sérénité. Déjà qu’avec une enfant, maintenant, on a établi que les routines étaient bénéfiques, elles l’ont pour moi, toujours été. Je vous embarque dans ces petites choses qui me font du bien, le dimanche…

On brunch. C’est un truc qu’on trouvait too much et qui ne nous ressemblait pas, et finalement on y a pris goût rapidement. Finalement, mélanger un peu tout ce qu’on aime, autant sucré que salé, sur la table, c’était pas si mal. Et comme j’avais toujours rêvé de trouvé LA recette idéale de pancakes (petit plaisir personnel, depuis que j’ai vu Matilda en faire à la télé quand j’étais petite), eh bien, je vous partage la mienne. Approximativement cela dit, car mes quantités ne sont pas vraiment calculées, et que je fais le tout à l’oeil.

Pour une douzaine de pancakes, environ :

  • 2 oeufs
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • farine
  • lait

Je commence par séparer les blancs des jaunes. Je monte les blancs en neige, en y ajoutant petit à petit mes 2 cuillères à soupe de sucre. Une fois qu’ils sont bien fermes je les réserve au frais. Dans le second saladier où se trouve les jaunes j’ajoute du lait, un bon verre je dirais, et je fouette jusqu’à ce que ça mousse. Je continue de fouetter et petit à petit je vais y mettre de la farine, en dosant avec une cuillère à soupe. Je m’arrête quand le mélange (jaune d’oeuf, lait et farine) devient assez consistant, un peu comme une pâte à cupcakes. Du moment que ma pâte forme un ruban autour de ma spatule, c’est que c’est bon. Me ressors les blancs en neige, et cuillère après cuillère je viens les incorporer délicatement à mon appareil. Le tout est de ne pas casser les blancs. Une fois terminé, je chauffe ma poêle et c’est partie pour la cuisson. Là aussi, pas mal à l’oeil, certains aiment attendre que le pancake fasse des bulles avant de le retourner, perso je le retourne avant pour avoir une surface bien lisse (plus facile à empiler ensuite). Si votre poêle n’est pas antiadhésive une petite noisette de beurre devrait suffire pour qu’ils ne collent pas. Plus qu’à déguster !

Le reste de la journée se déroule entre promenade, lecture et films avec un bon thé ou chocolat chaud. Puis quand la fin de la journée arrive, pour chasser le blues, je me mets à préparer ma soupe de nouilles au poulet, maison. Là aussi, petit rêve réalisé. J’ai toujours eu envie de manger une bonne soupe de nouilles au poulet, le plat réconfortant qu’on voit partout dans les séries américaines. Cette année j’ai essayé quelques versions, jusqu’à trouver la mienne. Je vous la partage, encore une fois, approximativement :

Pour un litre de soupe de nouille au poulet, il faut

  • 1 blanc de poulet
  • 1 carotte
  • 2 petites poignets de morceaux de céleri branche
  • 1-2 cuillères à soupe de bouillon de poule
  • Des pâtes / nouilles

Dans 1 litre d’eau bouillante, je fais cuir mon blanc de poulet entier. Pendant ce temps je hache la carotte et les morceaux de céleri. Une fois le poulet cuit, je le coupe en 4-5 morceaux et je le hache également. Dans l’eau bien chaude j’ajoute le bouillon de poulet, puis tous les autres ingrédients hachés (carotte, céleri et poulet). Au bout de 5 minutes j’ajoute les nouilles (des petites pâtes ABC ici, oui enfance éternelle). Je laisse sur le feu encore 10 petites minutes, que les pâtes et les carottes soient bien cuites. Et ensuite ! chacun son bol. Dans ma soupe j’ajoute une bonne dose de poivre, parce que j’adore quand ça pique un peu.

En fin de journée on revient à notre routine du soir, que je vous laisse ici, et une fois Alice couchée je me mets devant mon re-visionnage de série avec Moody et Anaïs. On regarde deux épisodes, en simultané, tous les dimanches ! On papote, et après c’est moment lecture.

9 réflexions au sujet de “Recettes du dimanche : pancakes et soupe”

  1. Un bien chouette dimanche !
    Et j’adoooooooore ces recettes ! Je les voulais ceci dit, je t’en avais même parlé via Instagram (que je n’ai plus), merci donc de les avoir postées !!
    Quand tu dis tu haches, je fais ma difficile là, tu haches au couteau bien menu ou tu haches avec un hachoir ?
    Je n’ai jamais aimé les dimanches aussi, c’était trop fermé, trop contrasté par rapport au reste de ma semaine qui était souvent speed.
    Puis maintenant, avec une mise en place de routine aussi : thym au gouter avec des gourmandises et soupe aux légumes (n’importe lesquels, ceux que je trouve dans ma boutique bio et qui me font envie), et bien tout passe mieux. Un masque sur les cheveux de mes filles, des puzzles, une balade si le temps s’y prête, un dvd… Le dimanche est devenu mon jour préféré de la semaine après le vendredi finalement !
    Je te souhaite de doux dimanches !

    J'aime

      1. Ahaha ! Je vois tout à fait la crise des morceaux des enfants (et grands enfants type adulte ahaha) !
        Ok je testerai dans la semaine tes deux recettes même si faire sans grammage me fait peur ! (Oui je suis psychorigide sur ce point, j’aime avoir le poids d’à peu près tout !)
        Il y a quoi d’autre habituellement à votre table de brunch ?
        Quand j’en fais, rarement, mais quand même, j’y mets des oeufs brouillés ou durs, des petits pains salés (soit à la truite fumée et fromage type st-moret; soit avec un oeuf au plat); des crêpes (confiture/nutella/sirop de dattes), des saucisses fumées, des pains au chocolat et croissants (achetés), des fruits frais et secs; du chocolat chaud, du thé et du jus.
        Merci pour tes articles !

        J'aime

      2. Coucou Nora. Ça va dépendre des dimanches, les pancakes c’est à chaque fois. Ensuite on y trouve saucisses, bacon, oeufs brouillés, saumon, charcuterie, fromages, tomes lardés qu’on fait chuaffer à la poêle (un délice), du jus de pamplemousse frais pour moi, et du jus d’orange pour Alice ^^ thé, café, fruits de saisons, et quand on a vraiment très faim on ajoute encore tout ce qui est croissants, etc.

        J'aime

  2. Bonjour Margaud,
    Très chouette article ! Rien qu’à te lire, on sent le dimanche doux et apaisant.
    Je ne me rappelle pas avoir mal vécu le dimanche étant enfant, mais depuis que je suis devenue jeune adulte… C’est terrible ! Le blues du dimanche soir est là chaque semaine, des fois un peu atténué, des fois tellement puissant que j’ai l’impression de tomber dans un gouffre sans fond.
    J’avais commencé il y a quelques mois à mettre en place une routine, mais j’ai dû l’arrêter temporairement car je passe un concours important cette année pour changer de métier, tout en continuant mon activité professionnelle à plein temps : les journées et soirées – week-end compris – sont donc essentiellement consacrées au travail. Je préfère tout donner et accepter la fatigue et le stress pendant quelques mois, pour revenir à plus d’apaisement quand mon projet se sera concrétisé, et là : ce sera le retour des routines et des moments doux et slow ^^ Ton article me permet de me projeter dans ce futur rêvé, ça fait du bien !
    Merci aussi pour les recettes : je n’ai encore jamais réussi à faire de pancakes dignes de ce nom donc je testerai ta recette à coup sûr 🙂 Pour la soupe, je suis végétarienne, mais tu me fais penser que j’adorerais trouver LA recette de soupe de nouilles végétarienne réconfortante : ce sera mon défi culinaire du mois de janvier.
    Belle journée et à bientôt 🙂

    J'aime

  3. Coucou Margaud !
    J’ai testé les deux recettes !
    Ahaha ! J’ai beaucoup aimé la soupe bien que je pense n’y mettre qu’un demi blanc de poulet la prochaine fois. C’est moi ou même plongé dans la soupe il parait sec ? Je dois avoir un problème ! ^^
    Et ahhhhhhhhhhh j’ai réussi les pancakes sans grammage ! =) J’ai mis deux sachets de sucre vanillé à la place du sucre classique. C’était très bon et moelleux !
    Merci donc !! Et ta table de brunch a l’air bien bien garnie, je meurs de jalousie, je n’en fais pas toutes les semaines…argh, va donc falloir y remédier ! =)

    J'aime

  4. Tu as tout fait raison mais c’est vrai qu’arrivé le dimanche soir vers 17h c’est déprimant mais il fait conjurer le sort et profitez. Par ici aussi quelques routines, que du plaisir et on fait ce qu’on aime et ce qui nous fait du bien tout simplement. Ta recette de soupe a l’air exceptionnellement bonne et j’ai très envie de la tester 😋

    J'aime

Répondre à Nora Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s